dimanche 9 août 2015

Premiers symptômes

Mlle P: c'est grave docteur?
Lui: mais non mademoiselle rien de sérieux !
Mlle P: quand même ça me fait un peu flipper tout ça.
Lui: vos symptômes ?
Mlle P (en panique): deux soirées cave a vin, planche de charcut&Co, le marché du dimanche matin, un brunch sur une vraie table avec des chaises, nappe et tout le toutim, j'ai même fait faire un aller/retour à mon risotto aux poulpes et artichauts qui n'était pas assez cuit et s'il avait fait beau j'étais bonne pour un molkky au bord du canal!  Ouf il a plu!
Lui (septique) : tirez la langue ... Rien de grave ... Juste un petit BOBO!!
Nooooooonnnnn!

Ca y est c'est officiel, je suis bonne pour la boboïsation.

Mais qu'est ce qui m'est arrivé? Il y a encore pas longtemps, Bon Ok pas si Longtemps, BON OK il y a un "tout" petit bout de temps (n’essaie même pas tu n'auras pas mieux) c'était l'arrache totale, les apéros tables basses avec beaucoup d'alcool, un petit pétard de temps en temps, beaucoup trop de monde dans un tout petit appart, des réveils difficiles et maintenant ?

Maintenant Mlle P fais des soirée où le vin à une note de cerise ou de je ne sais quoi, où les assiettes de Coppa sont à coté de la Mozzarella de Buffala, où on parle entretien, mutation, augmentation (enfin les autres) où la purée de céleri ou de topinambour n'est plus une donnée inconnue, où on achète FRANÇAIS, des citrons non traités, des espadrilles, des marinières, des lunettes en bois.

On s'entend dire "Et pourquoi pas un we à la campagne", "Paris quand il fait gris c'est IN-SUP-POR-TABLE","J'ai testé un petit restau tu m'en diras des nouvelles", "On m'en a parlé il parait que c'est formidable","T'as fait l'expo BOWIE?", "non mais l'autolib c'est TOP abonne toi franchement".

Alors Mlle P hésite
1/ faire de la résistance, acheter du surgelé, picoler du Rhum de chez Casino, faire la grasse mat jusqu"à pas d'heure le dimanche matin,  manger du comté bien industriel, de la purée de Pomme de terre et du riz sans qu'il soit risotto. Ou..

2/ se laisser alpaguer doucement mais surement dans ce petit tourbillon de la bobohitude, calme, tranquille, sain, sportif, un peu surfait mais agréable, un peu chiant mais confortable, accepter une virée dans le Bassin d’Arcachon, mettre des chapeaux de paille, ne pas porter de soutient gorge, manger bio, bruncher, acheter sa bouteille chez le caviste.

Oh putain, je suis bobo ...

 






4 commentaires:

  1. ahah ! j'ai certainement le même symptôme :-)

    RépondreSupprimer
  2. arf j’hésite en fait entre devenir BOBO ou devenir vielle :)

    RépondreSupprimer
  3. Humm, j'ai un peu les mêmes réflexions ... Et puis j'ai relu Ionesco - Rhinocéros - ça m'a fait du bien ! Essaye ! ça c'est pas bobo, c'est vintage ... hahaha ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un livre pour me sauver j'aime bien l'idée :)

      Supprimer

Un petit commentaire?