lundi 29 décembre 2014

Voyage voyage - Kerala - Inde 13/12 au 26/12/ 2014

Le périple
Atterrissage dans une cacophonie incroyable welcome in India et prépare toi à être complètement dépaysés ...

Circulation difficile a Bangalore le 1er richshaw nous trimbale de droite à gauche et essaie de nous en mettre plein la vue avec accélérations et dépassements aventureux. On serre les fesses et on ferme les yeux ... Parfois!

Parce qu'en Inde tout est possible on croise des vaches et des chèvres sur la route qui vaguent tels des chiens errants. La vache, animal sacré, est offerte en dot lors des mariages et faute de place dans les villes elles sont abandonnées dans les rues ou elles se nourrissent de mauvaises herbes et autres détritus de bord de route.

 

Départ pour les Ghats de wanayad avec un chauffeur que nous a trouvé la washman du frangin le matin meme. Ouf j'ai cru que nous ne partirions jamais (Le frérot a une notion toute singulière de la "préparation de voyage")

Arrivée au Kerala de nuit, nous découvrons notre chambre pendant que Sunny notre chauffeur installe son lit à l'arrière de sa tata. Ce n'est que le matin que nous découvrons la nature flamboyante de la région de Wanayad les champs de thé, les plantations de café, les eucalyptus et autres herbes aromatiques.




Nous sommes logés chez Sudharsan et sa femme dans un home stay, ils sont vraiment sympathiques et nous préparent des plats traditionnels gargantuesques ... prise de kilos en perspective.
Visite d'un lac, de cascades, de grottes qui nous plongent un peut plus dans la nature Keralaise.


Avant de partir en Inde ceux qui y avaient déjà été me parlaient de la mauvaises odeurs environnantes mais dans les massifs du Kerala c'est tout le contraire entre le miel les plantations de cannes à sucre, l'eucalyptus, le the, le café et les feuilles de curry on passe de d'odeurs sucrées à celles plus acidulées qui éveillent les sens.
Sudharsan nous prépare un feu au milieu de sa cour pour notre dernier soir et nous discutons de nos différences culturelles qui ce soir nous réunissent plus que jamais.
Départ en gouvernement bus pour Kochi on monte et on sent que les 9h de voyage vont être longues vu l'équipement rudimentaire de l'engin mais 215 roupies soit 2€80 ça défie toute concurrence.


 Grosses frayeurs en descendant la montagne Keralaise avec le vide qui nous semble à 2 pas de nous et notre bus qui en double un autre en plein virage! La température monte a mesure que l'on descend.

L'arrivée à Kochi est fastidieuse, on nous a conseillé une home stay qui se révèle être catastrophique je fais la rencontre d'un cafard de la taille de mon pouce à la première seconde dans la salle de bain ! 
Le confort est trop éloigné de nos habitats naturels que sont nos jolis appartements français. C'est un peu la panique! Demain nous partirons en quête d'un hôtel plus "aux normes"

Réveil catastrophée la nuit a été affreuse avec un Géko qui a décidé de partager mes draps ainsi que quelques puces il me semble, nous partons à la recherche d'un nouvel hôtel et de toutes informations utiles et nous trouvons LA perle rare à l'office du tourisme, José Josef nous dégote un hôtel, nos bus, nos visites des backwater et tout ça avec le sourire. La bonne humeur nous gagne de nouveau. Visite de fort Kochi, les carlets chinois et dégustation de seafood ... Excellent


Nous tombons par hasard au moment de la biennale d'art de Kochi Muziris qui se révèle être une expo extraordinairement complète et variée, nous en prenons plein la vue. Elle est organisé dans un bâtiment désaffecté du port et réaménagé pour l'occasion et qui donne aux œuvres une dimension particulière et leur permet de trouver l'espace nécessaire à leur expression.







Backwater ou la quiétude à son maximum, nous voguons sur l'eau à un rythme lent et agréable. Les pêcheurs de moules et leur technique particulière, les canaux dans lesquels les enfants se baignent et les femmes font leur lessive magique .







Après le calme des backwater la tornade à Alleppey, nous arrivons en pleine festivité bouddhiste les rues sont pleines à craquer de monde, de vie, de couleurs, de sourires. Nous prenons notre bain de foule indien.



Plage de marari pour notre dernier jour au Kerala. Le sable blanc, les cocotiers et le soleil ...




 ... Avant de prendre le sleeperbus direction Bangalore pour fêter un Noël franco-indien au menu foie gras et poulet a l'ananas. La boucle est bouclée.




On est un peu fatiguées après 12h de Bus quand même! #tetedanslecul

L'Inde c'est aussi le bruit, le monde, les feux de déchets sur les bords des routes, la gentillesse des gens, les saris colorés, les têtes qui dodelines, les "No problem", les regards insistants sur nos peaux blanches, les "Hi where you from" posés des dizaines de fois. Bref un superbe voyage loin de mes habitudes mais rempli d'émotion et de découvertes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire?