dimanche 12 janvier 2014

Très chère liberté d'expression


Dieudonné, Il y a ceux qui en font un martyr, et les autres le diabolisent. Les anti-sionistes qui crient au scandale de la liberté d'expression et les juifs nationalistes qui s'insurgent.

Au centre de tout cela il y a la haine qui s’emmêle, se gangrène, s’immisce dans les esprits mal-intentionnés ou mal-informés.

Et  il y a toi, il y a moi, témoin pantin d'un conflit complexe.

Qui de toi Valls, journaleu de LCI, BFM, Soral, Finkielkraut, amis, amant, inconnu ... se croira si puissant pour me dire quoi ou comment penser. Car on s'insurge de la régressions de la liberté d'expression mais moi je me sens en danger de penser. Et l'affaire Dieudonnée n'est que l'arbre qui cache la foret.

Dans cette affaire je déplore d'abord l'absence du principal intéressé, bannis des TV, canard boiteux, pestiféré il n'est pas le premier et ne sera pas le dernier. Et comme les absents ont toujours torts comment oser parler de débats?  Je déplore aussi les insultes qui valsent de tous bords, la mine constipée des journalistes ou penseurs, bien trop subjectifs et impliqués pour être objectifs, je déplore que  tu n'aies ni vu ni publié l’intégralité de ce que tu accuses. Donne moi du fait, pas du fait maison. et surtout donne moi du débat,  pas du politiquement correct, pas des positions du Crif en boucle ni du discours Le Penniste préfabriqué.
Laisse moi être d'accord ou pas sans m'accuser de "confusion mentale" ou de faiblesse, laisser moi être  citoyenne et non un mouton dans le rang.

Plus généralement, messieurs dames, laissez moi vous demander d’élever la discussion, écoutez vous, la divergence d'opinion oui, la bêtise, assez! Journalistes cessez vos récits , vos extraits exhaustifs et donnez moi de l'information, vous qu'on qualifie de "quatrième pouvoir" respectez le principe de liberté, d'égalité et de fraternité applicable à tous.

Vous agent d'état respectez votre fonction et devoir de réserve et ne parlez pas d'affiliation quelle qu'elle soit.

Et enfin toi internaute, politiciens, partisan (d'un bord ou d'un autre sans discernement ni parti pris) par tes insultes, tes propos exacerbés, cesse tes tentatives de récupération, ton endoctrinement*. C'est par nous tous que la haine prend le dessus, c'est par nos insultes que la stigmatisation intervient, que les clivages se creusent et que le racisme quel qu'il soit accroit. Faisons preuve de clairvoyance et ne rentrons pas dans le jeux des détracteurs. Exposons et non imposons en bonne intelligence, ayons nos opinions mais respectons nous. Car comment pouvons nous accuser l'un, si nous rentrons dans ses mêmes bassesses?





*le terme est devient péjoratif, notamment lorsque la raison cède sa place à la foi ou à la soumission : il désigne alors un enseignement qui interdit l’apprentissage ou la simple connaissance d’autres perspectives, ou une doctrine jugée fausse ou dangereuse par ceux qui ne sont pas endoctrinés.(sources wikipedia)
 

1 commentaire:

  1. Très bon article, et qui permet de rétablir un discernement de reflexion

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire?