dimanche 27 janvier 2013

Allo maman bobo




*Les prénoms ont été modifiés pour respecter l’anonymat des différents intervenants.


Mlle P se lance dans une réflexion Socio-culturelle ! Oui oui, elle n’a pas fini de te surprendre.
La question en question justement, « Comment notre accès à l’information et à la communication a changé nos comportements ? » Parce que disons-le, si cet accès quasi illimité est une bénédiction, c’est aussi le royaume de la Non information, de l’ignorance et de la solitude.

Si aujourd’hui nous pouvons créer des envents, mailer n’importe qui n’importe quand, poker, liker, commenter,  adopter, meeticquer et j’en passe, ou en sont réellement nos relations avec autrui ?
Rappelle-toi  (ne fait pas le/la sotte si tu lis ces lignes, tu es née avant 1994 date de l’arrivée de l’internet en France !!) quand tu étais devant ton téléphone depuis 14h à attendre l’appel de Marine, ta copine  de 5ème  qui avait dit qu’elle appellerait à 14h30 pour la patinoire, quand tu voulais parler à Julien ton petit copain de l’époque (toujours en 5ème ) et que tu tombais à tous les coups sur sa mère qui à tous les coup disait « Ah la petite Charlotte , JuuuLieENNN c’est ChAAAARlotte au téléphone », Les appels à Doc et Difool que tu passais en secret dans ta chambre, les rendez-vous manqués, ta sœur qui avait besoin du téléphone, ta mère qui avait besoin du téléphone… Les étés ou tu partais en vacances et que tu écrivais une carte postales à toutes tes copines, le temps ou les relations épistolaires n’avaient pas encore été remplacées par les échanges via WEBCAM. Alors ça y est, elle est là la nostalgie ?

Parce qu’aujourd’hui, tu lis tes e-mails sur ton iPhone cinq fois par jours, te connectes à FB, reçois 10 notifications/jours, tweet, consultes tes comptes, le site du monde/figaro/rue 89/libé/…, regardes ton itinéraire, instagram tes photos et des centaines d’autres applis que d’autres ont pensé pour toi. Oui mais l’autre dans tout ça ? Depuis quand l’humain a-t-il été remplacé par un clavier d’ordinateur ?

La masse d’information nous fait perdre L’INFORMATION. Jette moi la première pierre s’il ne t’ai jamais arrivé de zapper de répondre à une invitation ou à un SMS d’un ami, que tu souhaites l’anniversaire de quelqu’un uniquement grâce à FB, que tu check le nombre de likes de ton statut, que tu suis l’actualité de personnes qui te sont complètement inconnues. Dis-moi que tu as réellement 450 amis ? Et Marine AKA la copine de 5ème elle y est ?
Depuis quand une rencontre se fait par mails interposés, via un profil 100% subjectif et des photos à ton avantage (on va pas mettre les moches quand même faut donner envie) c’est la foire aux bestiaux il est beau mon cuisseaux il est beau ! Nous avons tellement de choix qu'il est devenu parfois impossible de faire un choix. Par manque de temps? Ou tout simplement pour se laisser des possibilités? Ne rien rater? Faire un choix, est-ce renoncer? Ou au contraire marquer de l’intérêt? Penses-tu te sacrifier en voyant tes amis plutôt qu'en passant par la case "soirée à la mode"?

Bref Mlle P (preuve par ce blog) use et abuse de ces outils avec délectation (manquerait plus qu’elle soit contre le progrès celle-là !), mais se demande quand même parfois si tout cela ne va pas un peu trop loin? C’est un peu comme en cuisine l’invention du batteur électrique est salutaire pour le montage des blancs mais ne remplacera jamais la bonne pâte à pain pétrie à la main !

Alors je te donne un défi si tu l’accepte, ce soir, prends ton téléphone ou du papier et un stylo et pense à une personne qui compte et pour qui tu n’as pas pris de nouvelles depuis longtemps. Passe lui un coup de fil ou écris lui quelques mots. Une fois fini, passe tes doigts sur le papier et touche les irrégularités dues à ton écriture, ça y est tu la sens la vraie vie là ? Ça faisait longtemps non ?

1 commentaire:

  1. J'écris toujours des cartes postales et j'en reçois, tout n'est pas perdu !

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire?