jeudi 8 novembre 2012

En mode imparfait >>>




Le style le style!! tout est une affaire de gouts et le style linguistique n’est-il pas aussi important que le style tout court. A l’heure de la remise des prix littéraires Goncourt, Renaudot, Médicis et autres… mon clavier a décidé de t’offrir, à toi lectrice (lecteur) assidue une pirouette stylistique pour te raconter mon we Nantais, histoire de sortir des sentiers battus, de se réconcilier avec notre langue Française et d’oublier le temps d’un billet les sms, smiley, lol … Ce qui donne ceci :

« En ce we de 1er Novembre et grâce à la générosité de mon employeur je bénéficiais d’un congé exceptionnel me permettant de retrouver ma famille en région Ligérienne dans la bourgade de Sucé-sur-Erdre pour un séjour à la campagne.

Le Mercredi soir venu, et après une journée de travail intensif, je me rendis donc à la Gare Montparnasse afin de relier Paris à Nantes via le réseaux ferroviaire. Prouesse technologique, le train à Grande Vitesse avalât ce voyage de près de 400 kms en moins de 2h15.

Arrivée à Nantes, je fus accueillie sous une pluie battante par mon petit frère, qui à bord de son auto , nous permis de finir le voyage et de regagner la maison familiale.
La journée avait été fatigante et après un léger repas je regagnais  ma chambre pour un repos bien mérité.


Le lendemain matin le temps n’avait guère changé et une pluie acharnée s’abattait sur les vitres de la maison, un regard au dehors, les arbres Jaunis pas l’automne perdaient leurs feuilles qui tourbillonnaient avant de tomber sur l’herbe mouillée.





 Une raison de plus pour profiter d’une journée en famille autour d’un bon repas et d’un feu de cheminée. Comme à son habitude, ma  mère, fidèle à ses dons culinaires, nous réserva un moment chaleureux et délicieux. L’après-midi fut ponctuée de discussions entre frère et sœurs, bien méritées après ces deux mois de séparation géographique.


La journée de vendredi fut calme, tout le monde ne profitant pas du pont. J’eu donc la liberté d’organiser ma journée selon mon propre emploi du temps. Je décidais  de regagner Nantes pour un « tour du propriétaire » et ainsi découvrir nouvelles boutiques et changements divers  qu’offrait ma ville natale. J’en profitais également pour m’arrêter dans quelques boutiques et fis quelques achats.


robe carefour et oui cheap but chic!
foulard camaïeu

Je but le thé avec un gentleman en fin d’après-midi et retrouvais des amis pour une soirée conviviale et décontractée mais au demeurant très sympathique.

Le Samedi fut une journée chargée et surtout l’occasion de retrouver des amis que je n’avais pas vu depuis trop de temps. Autour d’un bon repas nous nous retrouvâmes donc, le midi à Saint Philbert de Grand lieux et je rejoignis le soir venu la fine équipe du cabinet Thierry pour un apéritif Dinatoire. L’occasion d’échanger les dernières nouvelles au sujet de la vie de chacune.

Mon retour à Paris étant prévu initialement le dimanche soir, mes plans se trouvèrent contrecarrés lorsque nous fûmes avertis de l’hospitalisation de mon frère. Le pauvre avait déclaré dans la nuit une pneumonie qui le faisait atrocement souffrir.


Après avoir passé quelques heures à son chevet, je laissais ma place et retrouvais la douceur de la maison familiale.













Le lundi fut consacré à la surveillance de l’état de santé du dernier de la fratrie qui après être sorti de l’hôpital commençait son rétablissement au fonds de son lit.
Je pris le train le soir même  rassurée par la vigueur de mon frère et  regagnais mon rythme Parisien, finalement calme comparé au we chargé qu’avait été ces quelques jours à la campagne."

Je ne suis ni CAMUS ni HUGO mais cet exercice m'a amusé .
Et sans transition tu lis quoi toi en ce moment?

3 commentaires:

  1. J'adore les mésaventures de Mlle P... à quand les aventures de Mlle P... à Valence?? ;-)
    Moi en ce moment je partage mon temps entre la lecture des aventures de Mlle P... et un petit livre rigolot Crime et couches-culottes..(ce n'est ni du Camus ni du Hugo non plus)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour votre comentaire, VALENCE je ne connais pas peut être un jour et si c'est le cas pas de doute un billet il y aura .)

    RépondreSupprimer
  3. Belle prestation Mlle P... de tes talents d'écrivaine, c'est toujours un plaisir de te lire ! Et donc sans transition non plus, je suis perdue une nouvelle fois dans les pages de Jane Eyre - surtout que je viens de revoir l'adaptation ciné avec Michael Fassbender en Mr Rochester ! - un classique en somme. Biz de Ntes. FGD

    RépondreSupprimer

Un petit commentaire?